EcouteEnquêteTranscription
Aix-MarseilleE2: Et après il est revenu quand alors?
Aix-MarseilleAA1: Après il a lu, euh il a lu.
Aix-MarseilleAA1: Je vais te dire moi je travaillais, à l'époque hein.
Aix-MarseilleAA1: Je travaillais,
Aix-MarseilleAA1: et, il y avait, on/ on avait des visites médicales dans les usines, c'était comme ça.
Aix-MarseilleAA1: Et il y avait un docteur qui.
Aix-MarseilleAA1: Alors euh, je lui raconte ma vie d'abo/ il savait (X) (bruit), alors euh il me fait,
Aix-MarseilleAA1: tu vois un peu les choses, il m'a fait, un papier, j'avais/ je vais t'expliquer, tatie Yv.,
Aix-MarseilleAA1: la femme de tonton An., tu l'as pas connue toi.
Aix-MarseilleE2: Ah non.
Aix-MarseilleAA1: Non. Mais elle avait le c\oeur malade.E2: Ouais.
Aix-MarseilleAA1: Elle était vraiment malade du c\oeur, puisqu'elle a, peuchère elle en est morte à trente euh, et, quelques années.
Aix-MarseilleE1: Euh, ouais sinon euh,
Aix-MarseilleE1: Pour voyager quand, vous avez dit vous avez voyagé euh,
Aix-MarseilleE1: en Italie, Espagne, vous parlez euh, l'espagnol?
Aix-MarseilleSA1: Euh non, pas du tout.
Aix-MarseilleSA1: Pas du tout du tout parce que c'étaient des voyages petits avec les parents, on partait en vacances et euh,
Aix-MarseilleSA1: euh, les premiers, coups je suis parti en Grèce c'était en, quatre-vingt deux,
Aix-MarseilleSA1: donc ça fait vingt ans maintenant, euh,
Aix-MarseilleSA1: sinon ben ouais on se débrouille un peu en anglais quoi.
Aix-MarseilleE2: Voilà, à, niveau scolaire, quoi.
Aix-MarseilleSA1: Niveau scolaire, après quatorze ans d'études d'anglais on,
Aix-MarseilleSA1: on se débrouille un petit peu, on sait dire 'yes' 'no' euh,
Aix-MarseilleE1: (XX) quand même. (rires)
BiarritzJM1: Oui, oui, très bien.
BiarritzJM1: Ils parlaient mieux le basque que le français. (rire) Oui, oui.
BiarritzJM1: Oui. Nous parlions en français avec maman,
BiarritzJM1: et papa,
BiarritzJM1: et basque aussi bien sûr, et plus basque que français,
BiarritzJM1: mais avec amatxi, rien qu'en basque.
BiarritzE1: Rien qu'en basque, avec amatxi.
BiarritzJM1: Avec amatxi.
BiarritzJM1: Parce que je ne, je ne crois pas, je n'ai,
BiarritzJM1: pas le souvenir qu'elle, parlait en français.
BiarritzJM1: Amatxi.
BiarritzE1: Mais par contre votre papa et votre maman parlaient surtout français eux.
BiarritzE1: A vous, ils vous parlaient français, non, vous m'avez dit. Non?
BiarritzJM1: Basque. Oui, oui, beaucoup basque.
BiarritzJM1: Mais, français aussi à la rigueur.
BiarritzE1: Surtout basque alors?
BiarritzJM1: Oui.
BiarritzE1: Et vous après vous avez parlé basque à vos enfants, votre fille? Et pourquoi, (XXX)?
BiarritzJM1: Pas bien.
BiarritzJM1: Eh ben parce que,
BiarritzJM1: on nous défendait, de parler en basque.
BiarritzE1: Ah oui?
BiarritzJM1: Pour apprendre le français on nous défendait de parler en basque, ça je me souviens.
BiarritzJM1: Nous pa/ nous avions euh, une boule,
BiarritzJM1: et nous devions faire passer la boule à,
BiarritzJM1: celle qui parlait en, en basque.
BiarritzJM1: Et, elle prenait la boule, puis elle écoutait hein, bien, en/ pendant les récréations.
BiarritzJM1: Et alors on se passait une boule.
BiarritzE1: Ah oui?
BiarritzJM1: euh, avait une punition.
BiarritzJM1: Voilà.
BiarritzE1: C'était dur.
BiarritzJM1: Ben, voilà. Nous ne devions pas parler en basque.
BiarritzJM1: Nous devions parler en français à l'école.
BiarritzJM1: amatxi chez nous,
BiarritzJM1: je crois qu'elle ne parlait pas en basque non, en, français.
BiarritzJM1: Papa et maman oui,
BiarritzJM1: Mais surtout en basque. Mais amatxi,
BiarritzJM1: tout à fait en basque, elle ne savait pas le français.
BiarritzE1: Et alors amatxi en, en, en basque, ça veut dire quoi, grand-mère?
BiarritzE1: Grand-mère. D'accord.
BiarritzJM1: Grand-mère.
BiarritzJM1: je, surtout je défendais aux élèves de parler en basque.
BiarritzE1: Ah bon alors vous avez fait pareil que ce qu'on vous avait fait. Vous avez été cruelle alors?
BiarritzJM1: Parce que,
BiarritzJM1: on voulait qu'ils apprennent bien le français.
BiarritzE1: Oui.
BiarritzJM1: Parce que, après l'école,
BiarritzE1: Oui.
BiarritzJM1: ils parlaient toujours en basque.
BiarritzJM1: On parlait toujours partout en basque.
BiarritzE1: D'accord.
BiarritzJM1: Alors au moins à l'école qu'ils apprennent le français.
BiarritzJM1: Convenablement.
BiarritzJM1: Ce qui n'a pas été le cas.
BiarritzE1: Non? (bruit de toux de JM)
BiarritzJM1: Parce qu'ils étaient quand même, qu'on le veuille ou pas,
BiarritzJM1: tentés à parler, en basque parce que,
BiarritzJM1: je pense que,
BiarritzJM1: ma grand-mère ne savait pas le français,
BiarritzJM1: ma mère, (bruit) peu, je pense,
BiarritzJM1: euh, papa peut-être un peu mieux.
BiarritzJM1: Voilà.
BiarritzE1: (rire de JM) Et donc voilà comment le français s'est imposé.
BiarritzJM1: Voilà.
BiarritzE1: Et, donc euh, votre mari, qu'est-ce qu'il faisait, lui?
BiarritzJM1: Représentant de commerce.
BiarritzJM1: Il euh, représentait des variétés de vins.
BiarritzJM1: Liqueurs.
BiarritzJM1: Voilà.
BiarritzE1: Et, il parlait, vous parliez basque entre vous, ou non?
BiarritzJM1: On parlait français.
BiarritzJM1: Entre mari et femme.
BiarritzE1: Surtout français.
BiarritzJM1: C'est à la maison que, j'ai,
BiarritzJM1: parlé le plus en, basque.