EcouteEnquêteTranscription
Aix-MarseilleE1: Et votre mère elle euh f/ elle était coiffeuse elle aussi?
Aix-MarseilleAA1: Non pas du tout. Ma mère elle euh, elle a pas tra/ elle travaillait pas.
Aix-MarseilleE1: Non?
Aix-MarseilleAA1: Non. (chuchoté)
Aix-MarseilleAA1: Non, non.
Aix-MarseilleE2: Et c'était quoi son nom de jeune fille?
Aix-MarseilleAA1: Ra.
Aix-MarseilleE2: Ah oui c'est vrai.
Aix-MarseilleE1: Et euh, du/ donc votre père i/ il était de la Ciotat lui aussi?
Aix-MarseilleAA1: Oui.
Aix-MarseilleE1: Il av/ toute sa famille était de la Ciotat les grands-parents, et c\aetera, les parents euh? Hum.
Aix-MarseilleE1: Une tradition de/ ciotadennes. (rire)
Aix-MarseilleE1: Et hum, et v/ vous vous avez/ vous y avez habité combien de temps à la Ciotat?
Aix-MarseilleAA1: Jusqu'à treize ans.
Aix-MarseilleE1: Treize ans?
Aix-MarseilleAA1: Parce que, mes parents euh, le coiffeur.
Aix-MarseilleAA1: Mon père a été obligé d'arrêter, parce qu'il avait euh,
Aix-MarseilleAA1: à l'époque euh, il y avait pas comme il y a maintenant le, euh,
Aix-MarseilleAA1: l'hygiène tout ça qu'il y a maintenant, et c'était mauvais,
Aix-MarseilleAA1: de s'a/ de faire un coiffeur c'était pas, propre c'était pas bon, donc comme il était, il était malade, des poumons, mon père.
Aix-MarseilleAA1: Et, donc il a été obligé, d'arrêter.
Aix-MarseilleAA1: Alors ça c'est encore une chose que/, après quand on a été grand on l'a/,
Aix-MarseilleAA1: il/ alors, il était malade, tu vois des poumons,
Aix-MarseilleAA1: il a été réformé au service militaire,
Aix-MarseilleAA1: alors pour qu'on te réforme au service militaire, c'est qu'on était atteint hein, donc,
Aix-MarseilleAA1: et, alors comme il pouvait plus faire le coiffeur parce que c'était mauvais pour, pour son mal,
Aix-MarseilleAA1: et/ quand même il fallait vivre,
Aix-MarseilleAA1: parce que déjà il y avait déjà tatie Lo., tonton An., à mesure qui étaient nés hein.
Aix-MarseilleAA1: Parce que, ils se sont mariés, en trei/ en mille neuf cent treize.
Aix-MarseilleE1: Hum hum. (bruit)
Aix-MarseilleAA1: on a vendu le salon de coiffure, et on a acheté une/ la campagne, où nous sommes, actuellement. La mai/.
Aix-MarseilleAA1: Tu, tu, tu es vend/ venue déjà? Hein?
Aix-MarseilleE1: Vous pouvez expliciter parce que pas tout le monde ne connaît ce/ pas tous ceux qui écouteront euh connaissent?
Aix-MarseilleAA1: Expliquer quoi?
Aix-MarseilleAA1: Comment on a/? Ben, on a vendu le salon de coiffure, et on a acheté une campagne, voilà.
Aix-MarseilleAA1: Et on a fait le paysan.
Aix-MarseilleE1: Mais c'était toujours à la Ciotat ça par/ -contre?
Aix-MarseilleAA1: La campagne c'est là où.
Aix-MarseilleE1: A la Ciotat? Oui, non mais parce que vous disiez que vous étiez partie de la Ciotat à treize ans euh.
Aix-MarseilleAA1: \C,a vient (rires).
Aix-MarseilleAA1: Voilà, donc on a pris la/ pou/ pour faire le paysan, mon père il était malade et, soit disant de faire le paysan ça lui aurait fait du bien, enfin,
Aix-MarseilleAA1: ça, ça c'est moi qui le dit comme ça.
Aix-MarseilleAA1: Oui. Oui, il a culti/ il a cultivé la campagne, il a élevé les cochons.
Aix-MarseilleAA1: Je, je te dis ça parce que m/ moi je, je me rappelle pas c'est/ je/ mais, après on, on nous a dit, on nous a raconté.
Aix-MarseilleAA1: Et alors comme il a été malade et qu'il pouvait plus, faire ça,
Aix-MarseilleAA1: Alors là, il a travaillé sur les voies ferrées.
Aix-MarseilleAA1: Tu sais il levait les, les, les rails ou (XX) enfin bon, les, les travées, enfin,
Aix-MarseilleAA1: c'était pas/ mais, là je sais encore pas comme ça est arrivé, je me rappelle plus.
Aix-MarseilleAA1: Je sais pas. Ah ben, et grand-père alors là, c'est ça qui l'a sauvé, il avait un diplôme d'infirmier.
Aix-MarseilleE2: D'accord.
Aix-MarseilleAA1: Il avait fait euh, il était infirmier militaire.
Aix-MarseilleAA1: Tu sais il avait fait l'école euh, je sais pas comment ça s'appelait.
Aix-MarseilleAA1: Il allait au cours du soir, et il avait un diplôme d'infirmier.
Aix-MarseilleAA1: Donc, il s'en est servi, il a dit qu'il était infirmier, vite, vite, on l'a pris,
Aix-MarseilleAA1: déjà au chantier de jeunesse, on l'a pris pour piquer les autres, qui arrivaient, tu sais qu'on te pique quand tu arrives. (rires)
Aix-MarseilleAA1: Donc il a commencé et voilà. Et,
Aix-MarseilleAA1: de, de fil en aiguille il a été, donc euh,
Aix-MarseilleAA1: euh, gérant euh au foyer, et voilà.
Aix-MarseilleAA1: Seulement après, quand il y a eu l/ les départs en Allemagne, bon ben, i/ il est parti.
Aix-MarseilleAA1: Là-bas c'est pareil, quand il a été en Pologne, il a fait voir son machin d'infirmier, et il est rentré à l'hôpital.
Aix-MarseilleAA1: Il travaillait comme infirmier, à l'hôpital de euh,
Aix-MarseilleAA1: (onomatopée n't) Euh, Poznan je crois que ça s'appelait.
Aix-MarseilleE2: Et après il est revenu quand alors?
Aix-MarseilleAA1: Après il a lu, euh il a lu.
Aix-MarseilleAA1: Je vais te dire moi je travaillais, à l'époque hein.
Aix-MarseilleAA1: Je travaillais,
Aix-MarseilleAA1: et, il y avait, on/ on avait des visites médicales dans les usines, c'était comme ça.
Aix-MarseilleAA1: Et il y avait un docteur qui.
Aix-MarseilleAA1: Alors euh, je lui raconte ma vie d'abo/ il savait (X) (bruit), alors euh il me fait,
Aix-MarseilleAA1: tu vois un peu les choses, il m'a fait, un papier, j'avais/ je vais t'expliquer, tatie Yv.,
Aix-MarseilleAA1: la femme de tonton An., tu l'as pas connue toi.
Aix-MarseilleE2: Ah non.
Aix-MarseilleAA1: Non. Mais elle avait le c\oeur malade.E2: Ouais.
Aix-MarseilleAA1: Elle était vraiment malade du c\oeur, puisqu'elle a, peuchère elle en est morte à trente euh, et, quelques années.
Aix-MarseilleRP2: Je, fais le métier de marin de commerce.
Aix-MarseilleRP2: Euh je suis marié à Fr. euh.
Aix-MarseilleE1: Euh, tu f/ tu as toujours fait ce métier?
Aix-MarseilleRP2: (onomatopée n't) Pratiquement, je fais ce métier depuis mille neuf cent quatre-vingt-un en,
Aix-MarseilleRP2: sans discontinuer sinon je l'ai fait un petit peu avant soixante-dix-neuf.
Aix-MarseilleRP2: J'ai arrêté euh au bout de, de trois quatre mois de euh, de navigation.
Aix-MarseilleE1: C/ c'est une moto. \C,a m'a fait bizarre.
Aix-MarseilleE1: (rire) Je parle pas trop, mais, (rire) bravo (rire). Et euh et c'est/, ça a plus rien à voir avec l'armée là où tu travailles là.
Aix-MarseilleRP2: Non. Ben à part l'uniforme bon, les officiers qui, pourraient nous rappeler l'armée, sinon, bon.
Aix-MarseilleRP2: C'est quand même pas, l'armée non. C'est/ c'est beaucoup plus, tranquille beaucoup plus classe, enfin.
Aix-MarseilleRP2: \C,a. On est sur un bateau à passagers donc ça n'a rien à voir avec un bateau de guerre voilà c'est ça que je veux dire.
Aix-MarseilleRP2: Et à. Très très bonne ambiance.
Aix-MarseilleRP2: Ah oui, oui c'est un métier que j'adore, et si c'était à refaire je recommencerais, je ferais la même chose.
Aix-MarseilleRP2: Parce que j'adore la mer qui est ma passion.
Aix-MarseilleRP2: Cuisiner également donc c'est un métier qui me plaît.
Aix-MarseilleRP2: Et arriver à concilier les deux faire la cuisine sur un bateau, c'est quelque chose qui me paraissait euh, disons euh.
Aix-MarseilleRP2: Un aboutissement.
Aix-MarseilleE1: Et hum, avec les collègues de travail donc tu hum.
Aix-MarseilleRP2: Tout se passe très, très bien, je suis un joyeux luron, euh bon je euh.
Aix-MarseilleRP2: Je, je dynamise les, les groupes quand euh, quand on est euh, dans les brigades tout ça euh.
Aix-MarseilleRP2: Je, je pense être un bon chef de cuisine parce que euh, j'ai toujours su faire la part des choses.
AbidjanSN1: Euh, de C.P.1, et puis j'allais au C.P.2,
AbidjanSN1: Et puis euh, quand j'allais, au C.M.2,
AbidjanSN1: enfin, la/ ma deuxième année au C.M.2, où je reprenais mon Certificat d'Etudes,
AbidjanSN1: Et, j'ai fait mon C.M.2 là-bas, et j'ai obtenu mon, Certificat d'Etudes.
AbidjanCIASN1: Voilà. Au C.P.2, de, de dix jusqu'à, euh, cent, et plus.