EcouteEnquêteTranscription
Aix-MarseilleAA1: Il a épousé la fille du patron , voilà (rires), voilà.
Aix-MarseilleAA1: Donc euh bon, il fallait plus faire le coiffeur, on a vendu le coiffeur,
Aix-MarseilleAA1: on a vendu le salon de coiffure, et on a acheté une/ la campagne, où nous sommes, actuellement. La mai/.
BiarritzE1: Voilà.
BiarritzE1: Bon, alors c'était bien? (X) cette interview?
VendéeJF1: Qu'est-ce que je fais?
VendéeJF1: Et bien euh, tout simplement, je euh.
E1: Voilà, donc Mélanie, je vais te redemander ton nom.
GenèveE1: Et ensuite?
GenèveCM: Ensuite je suis resté jusqu'à l'âge de, vingt-et-un ans environ.
GenèveCM: Euh moment, auquel nous avons déménagé avec euh, celle qui est devenue ma femme et la mère de mes enfants.
GenèveCM: À la campagne, environ dix kilomètres du centre ville de, dans un village, une commune qui s'appelle Meinier.
GenèveCM: Dans laquelle je réside encore aujourd'hui.
GenèveE1: Et est-ce que vous parents étaient originaires euh, de Genève également?
GenèveCM: Alors, ironie du sort mon père est originaire de Meinier là où je me trouve maintenant.
GenèveCM: J'habite euh, depuis son décès son appartement.
GenèveCM: Ma mère est originaire du canton de Vaud, des montagnes vaudoises.
GenèveCM: Et elle est venue à Genève, à l'âge de vingt ans, pour y travailler.
GenèveE1: Et est-ce que vous pouvez me parler un peu des études qu'ils ont fait ou de leurs professions?
GenèveCM: Alors ma mère a f/-ait relativement peu d'études parce que c'était une famille de paysans de montagne,
GenèveCM: où les enfants étaient appelés à travailler très jeunes donc elle a, elle a fait garde d'enfants elle a travaillé un peu dans le tourisme aussi puis c'était une station de ski,
GenèveCM: elle gardait des enfants de familles, qui séjournaient l'hiver là-haut.
GenèveCM: Et elle a travaillé dans une grande surface, lorsqu'elle est venue à Genève et après, euh, son mariage, n'a plus jamais retravaillé.
GenèveCM: S'est occupée de sa, sa famille presque nombreuse.
GenèveCM: Mon père a fait des études euh, secondaires euh,
GenèveCM: normales enfin traditionnelles plus une école d'or/-ticulture comme on appelle aujourd'hui mais qui s'appelait agriculture à l'époque.
GenèveE1: Hum hum.
GenèveCM: Dans le canton de Vaud, euh.
GenèveCM: Pour devenir paysan ce qu'il n'est pas devenu même s'il a réussi l'école (en riant) il a pas poursuivi le, dans cette profession.
GenèveE1: Est-ce que vous étiez euh, est-ce que vous avez des frères et soeurs vous étiez une grande famille?
GenèveCM: Alors deux frères euh, deux ainés, l'ainé ayant cinq ans plus que moi, et le, s/ frère intermédiaire dix-huit mois de plus.
GenèveCM: Et en cours de route un, cousin nous a rejoints,
GenèveCM: Euh, suite à des difficultés familiales dans son milieu familial, à l'âge de dix ans,
GenèveCM: il est venu compléter notre famille donc euh, on l'appellait le, c'est un frère, supplémentaire il est resté jusqu'à l'âge de vingt-et-un ans chez nous.
GenèveE1: Et il était originaire de Genève?
GenèveCM: C'est un cousin proche donc c'est le fils du, de la soeur de ma mère.
GenèveE1: Claire conversation guidée.
GenèveE1: En fait je vais te poser un peu des questions et puis tu, t'essaies de développer un peu en fait.
GenèveCW1: Je m'emballe.
GenèveE1: Voilà oui (rire).
GenèveE1: Donc euh, déjà on va commencer par euh, ta date de naissance. S'il te plaît.
GenèveCW1: Alors je suis née le deux février quatre-vingt un.
GenèveE1: OK, et puis, où?
GenèveCW1: Euh Genève, euh, je crois aux Grangettes. Ouais.
GenèveE1: OK. Et puis t'as eu des, je sais pas des domiciles successifs t'as déménagé, ou t'as toujours été au même endroit?
GenèveCW1: Et ensuite on a, on a, on a bougé à Vandoeuvres, puisqu'on, ils avaient, une vieille qui est morte, on a, (rire) repris la maison.
GenèveE1: Et en fait donc t'as toujours été à, à Vandoeuvres?
GenèveCW1: oui, mais. Euh, c'est un peu flou parce que j'étais toute petite donc je sais pas si c'était, on est arrivé direct à la Servette ou si on était avant euh,
GenèveCW1: dans une autre maison, dans un autre appart en ville.
GenèveE1: Ouais c'est pas grave, c'est pas grave.
GenèveE1: Ouais, et puis autrement euh, ta famille je sais pas, un petit peu tes parents, dates de naissance, origines euh. (rires)
GenèveCW1:(rires) La hiérarchie familiale, alors euh. Mon père, il est, il est né (neHe), je crois qu'il est né à Genève, mais on a toute la famille du côté de mon père qui est de Berne,
GenèveCW1: donc on a, une partie bernoise et une partie, genevoise vaudoise, et ma mère ils sont, de Lausanne plutôt.
GenèveCW1: Mais, est-ce qu'elle est née à Genève, ça je sais même pas.
GenèveCW1: Et puis on a des cousins, il y a m/, on a des cousins un peu, il y en a qui sont au Canada, il y en a qui,
GenèveCW1: qui sont surtout au canton de Vaud, surtout des vaudois (rires) et euh. (bruit)
GenèveCW1: Ils sont nés, ils sont nés en quarante, ça je sais jamais je crois quarante-sept,
GenèveCW1: quarante-sept et quarante euh, huit, quarante-neuf, non quarante-huit, et quarante-cinq quarante-six par là autour je sais p/,
GenèveCW1: ouais, ouais, c'est vraiment la honte, parce que en plus dans trois jours c'est son anniversaire (en riant) je sais même pas, demain, c'est son anniversaire et je sais même pas. (marmonné) Quarante.
GenèveCW1: Hum.
GenèveE1: Et puis autrement t'es fille unique ou bien t'as des ah, ben non (XX).
GenèveCW1: Mon frère il a vingt/ euh s/ pfff, vingt-sept, vingt-sept et ma sœur vingt-cinq.
GenèveCW1: Et, mon frère, il habite au Tessin maintenant, avec sa copine, parce qu'il a été faire une année, six ans, euh/ là, d'architecture là-bas,
GenèveCW1: puis il a fini, alors maintenant il sait pas trop si il va aller vivre là-bas ou à Zurich ou ailleurs.
GenèveCW1: Et ma sœur, ben mais elle a fini aussi euh, sciences politiques,
GenèveCW1: puis elle fait son mémoire et puis, elle habite aussi en ville.
GenèveCW1: Et elle a, elle a un appart maintenant, donc ils m'ont un peu abandonné chez mes parents toute seule.
GenèveCW1: Alors euh, alors voilà, et puis qu'est ce qu'il faut dire sur eux je sais pas.
GenèveE1: (XX) je sais pas si t'as des bons contacts avec euh, avec eux, tes parents.
GenèveCW1: Et euh, bon, j/ évidemment quoi, les frères et sœurs ça s/, ça se bataille un peu,
GenèveCW1: mais maintenant qu'elle est partie, c'est vrai que je m'entends peut-être un petit peu mieux parce que quand elle était à les, à la maison c'était un peu gronchon,
GenèveCW1: pas très agréable euh, ni avec ma mère ou avec moi enfin, ça va, ça dépendait des jours, c'était vraiment,
GenèveCW1: t'es de bonne humeur OK, mais il faut pas te parler le matin ou, et après c'est bon.
GenèveCW1: Et moi j'ai un peu de peine parce que j/ j'aime bien parler le matin j'aime bien enfin,
GenèveCW1: Ça vient tout seul donc euh, pour ça c'était un petit peu difficile mais maintenant ça va bien, je vais chez elle,
GenèveCW1: elle me prête l'appart des fois, enfin ça se passe assez bien.
GenèveCW1: Puis mon frère euh c'/ ouais c'/ il est pas comp/, enfin ouais ils sont pas compliqués quoi donc j'ai l'impression, c'est pas, ça passe, ça passe bien.
GenèveCW1: Et puis ça passe bien justement ben avec les cousins aussi c'est vrai que ça, ça aide,
GenèveCW1: parce que on a toujours été un peu tous les cousins, et les frères et sœurs donc euh,
GenèveCW1: ça calme le jeux, ouais, ça calme le jeux aussi quand il y a les, d'autres personnes qui entrent.
GenèveE1: Ouais.
GenèveCW1: Donc euh non, ça se passe bien je peux pas me plaindre.
GenèveE2: Mais lequel?
GenèveCW1: Ben le seul qui reste. (rire) Celui de, le père de mon père.
GenèveE2: Il est mort?
GenèveCW1: Ouais, l'autre euh, dimanche, lundi. Parce qu'on avait, il était tout, un peu tout caqueux.
GenèveE2: Ah merde, je savais pas. Parce que t'as dit que, vous faisiez la garde.
GenèveCW1: Hum, hum, on a fait, dimanche soir on avait la fête de famille, et puis on a, on n/ vu que c'était juste à coté, ben on a fait des gardes avec les cousins.
GenèveE2: Et puis après (X)?
GenèveCW1: Puis après il s'est endormi tout tranquille le matin. Tout bien, il était avec mon père et puis ma tante et puis euh.
GenèveE2: Ça s'est b/ enfin, ça s'/ ça s'est bien passé?
GenèveCW1: Ouais, ouais, ouais, puis il était, il était, tu vois nonante et un ans et, il était mal quoi, il état tout maigre et tout, il avait tout perdu.
GenèveCW1: Alors bon, c'était bien qu'il parte. Ouais, ouais. Ouais on était content au final.
GenèveCW1: Bon c'est la grand-mère, tu vois elle reste un peu toute seule, c'est un peu pas drôle, mais.
GenèveE2: Hum, mais elle va bien encore, elle est/ elle est bien?
GenèveCW1: Ouais, ouais bon, elle voit plus très bien, puis elle commence à plus entendre, mais à part de ça elle va bien. (en riant)
GenèveE2: Elle a toute sa tête. Ça c'est aussi important (XX)
GenèveCW1: Puis euh, c'est vraiment pour euh, enfin e/,
GenèveCW1: elle est tellement toute contente quand tu lui racontes un peu tes histoires et puis elle dit 'et puis alors Céline, avec son Édouard, na, na, na' et puis, elle te raconte tellement plein de trucs elle est contente.
GenèveCW1: Mais moi j'ai pas grande chose à raconter (XX) 'puis alors le français', '(XX) non il est', 'non c'est vrai' (chuchoté) et puis elle te dit toujors enfin, je sais pas c'est chaud quoi, elle te dit des petits trucs.